Jump to the website

7 astuces pour tout déchirer à l’oral




7 astuces pour tout déchirer à l’oral

Exposé, examen, concours, entretien… les occasions de passer à l’oral sont nombreuses, et nous ne sommes pas tous égaux dans le domaine. Quand certains sont des orateurs nés, d’autres tremblent à l’idée même de prendre la parole. Si vous êtes de ceux qui détestent parler en public, voici quelques pistes pour gagner en assurance.

On peut être très à l’aise en société et complètement paralysé lorsqu’il s’agit de parler en public ou face à un examinateur. Le problème majeur, c’est la peur du jugement. Qu’on se le dise, le rôle des examens ou entretiens est effectivement d’évaluer votre niveau, il est donc tout à fait normal d’être jugé.

Il faut donc essayer de tourner ce stress en émotion positive. C’est le secret de ceux qui font de la scène : ils ont le trac mais le voient comme une motivation supplémentaire. Une bonne préparation en amont et une attitude positive pendant l’oral vous permettront d’être aussi à l’aise qu’eux, et de créer une réelle connexion avec votre auditoire.

 

via GIPHY

 

Avant l’oral : la préparation

Pour écarter les émotions négatives (stress, angoisse, peur…), ceux qui sont à l’aise à l’oral sont entraînés et bien organisés. Ne négligez pas cette préparation qui va vous permettre de gagner en assurance et d’être plus confiant !

S’entraîner

Être à l’aise à l’oral nécessite de l’entraînement. Quand vous avez du temps libre, répétez votre présentation ou simulation d’entretien en vous filmant. Vous pourrez ainsi vous évaluer et rectifier ce qui ne va pas. Passez tout au crible : le fond qui doit être bien maîtrisé et amené de manière intéressante, l’intonation assez vivante pour ne pas endormir l’auditoire, le flot de parole pas trop rapide, la posture et la gestuelle. Au fil des répétitions, l’amélioration visible vous fera gagner en assurance, et vous finirez même par trouver l’exercice plaisant ! Vous pouvez aussi renouveler l’exercice avec des proches afin d’avoir un regard extérieur sur votre prestation.

Et pour aller plus loin, des cours de théâtre ou d’improvisation sont d’excellents exercices pour mieux s’exprimer en public et lutter contre le trac. Il ne s’agit pas de jouer un rôle, mais d’oser être soi-même.

La fiche de secours

On bugue moins quand on est sûr de soi, il faut donc bien réviser en amont pour être plus à l’aise le jour J. Les fiches de notes prennent le relai pour vous sauver du trou de mémoire. Attention, lire des phrases entières vous ferait perdre l’attention de l’auditoire ! Quelques mots-clés comme fil conducteur suffisent.

Le check technique

Ah le fameux bug de dernière minute, quand on est bien stressé et qu’au moment d’ouvrir le powerpoint d’un exposé, l’ordinateur se met à ramer… Vous avez alors déjà perdu l’attention de l’auditoire et votre confiance s’écroule comme un château de cartes. Essayez donc de venir à l’avance pour tout mettre en place et faire les tests nécessaires, vous serez plus serein.

La tenue vestimentaire

Lors d’un entretien ou d’un concours, une tenue vestimentaire appropriée est une marque de respect appréciée. Votre tenue va donc devoir s’adapter un minimum à l’environnement, et éviter le style négligé ou bling-bling. Dans le doute, on va vers du classique, des couleurs sobres et unies, pantalon et chemise/blouse.

 

Pendant l’oral : l’attitude globale

C’est parti, votre oral va commencer ! Tout est prêt, de la tenue adéquate au dernier check technique, mais sachez que les premières secondes vont être décisives. Se tenir droit, être souriant et parler de manière audible sont la garantie d’un public à l’écoute pour la suite.

Le langage corporel

Durant toute la prise de parole, veillez à maintenir cette attitude positive. La posture est très importante dans le langage corporel. Si vous êtes debout : les pieds bien ancrés au sol, dos droit, bras le long du corps. Si vous êtes assis : le dos droit, les mains sur les genoux.

Quelques exemples de ce qu’il ne faut pas faire : les jambes croisées peuvent trahir un certain stress, les bras croisés symbolisent un refus de communiquer, les mains dans les poches donnent un air nonchalant, bouger excessivement ou passer la main dans ses cheveux est signe de stress…

Les examinateurs sont particulèrement sensibles à la gestuelle. Observez comment se comportent ceux qui sont à l’aise à l’oral pour vous en inspirer ! Vous verrez qu’ils ont en commun une façon de se tenir, mais aussi d’occuper l’espace. Les conférences TED sont de bons exemples de prises de parole réussies, et il y en a justement une sur l’impact du langage corporel.

Toujours un oeil sur le public

Pour captiver votre auditoire, veillez à garder un contact visuel. Le secret quand vous faites un exposé devant toute une classe, c’est de choisir 4 ou 5 personnes réparties dans la salle, et de les regarder à tour de rôle pendant votre présentation.

Une respiration apaisée

Dernière chose qui pourrait trahir votre stress : un débit de parole trop rapide, et l’essoufflement qui va avec. Des temps de pause permettent à l’auditoire d’assimiler votre discours et surtout de ne pas décrocher. Les moments de respiration sont la ponctuation de votre présentation orale !

Commentaires