Jump to the website

10 erreurs à éviter lors de votre entretien d’embauche




10 erreurs à éviter lors de votre entretien d’embauche

L’entretien d’embauche est la principale occasion d’être jugé par un recruteur et de saisir l’opportunité de signer un CDI. Mehdi El Yousfi, promotion HEC Paris 2003 et DGA du cabinet de ressources humaines DIORH, vous fait l’inventaire des 10 erreurs à éviter pour ne pas passer à côté du job de votre vie.

 

 

  1. Arriver en retard

« Avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure ». Comme le prévient l’adage, s’il n’est pas nécessaire d’arriver trop en avance à son rendez-vous, il est en revanche indispensable d’arriver à l’heure. Arriver en retard à son entretien est presque rédhibitoire. Cela ne peut qu’engendrer une impression défavorable chez le recruteur. Et il est particulièrement difficile de se débarrasser d’une première impression. Que penser, en effet de quelqu’un qui, à un rendez-vous d’une telle importance, se permet d’arriver en retard ? La ponctualité est un minimum syndical absolu. Elle est un gage de fiabilité et de sérieux, deux des qualités les plus recherchées chez une nouvelle recrue.

 

animation channel frederator looney toons road runner wile e coyote

 

 

  1. S’habiller en mode casual

Il y a un juste milieu à trouver entre une mise trop décontractée et un style trop ‘habillé’. Mais à choisir entre ces 2 extrêmes, il vaut mieux à la limite être un peu trop que pas assez habillé. En somme, cravate pour ces messieurs et tailleurs pour ces dames obligatoires ! Mais il est en même temps conseillé de dégager une impression vestimentaire de décontraction qui n’est pas du tout antinomique avec sérieux. Montrez au contraire que ‘vous être à l’aise dans vos pompes’. Mais points trop quand même. Vous être à l’aise, bien dans vos bottes, mais ni sans-gêne ni complètement insouciants. Tout est affaire de juste milieu !

 

fashion clothes carrie bradshaw sex and the city satc

 

 

  1. Réciter son CV

Il n’y a rien de plus ennuyant pour un recruteur d’entendre un candidat réciter son CV. Cela donne l’impression désagréable que le candidat ne cherche pas à répondre spécifiquement aux questions de son interlocuteur mais à dérouler un discours standard. Cela démontrer donc indirectement une faible qualité d’écoute et d’agilité. Ce qui vous distingue, surtout jeune, des autres, n’est probablement pas dans votre CV (sauf si vous justifiez d’une expérience de 20 ans dans la gestion de conflits sociaux, dans les fusions-acquisitions ou dans le reengineering de processus industriels). S’il est important de connaître son parcours sur le bout des doigts (c’est un minimum), il est surtout nécessaire de rester naturel et de s’adapter  aux questions (donc aux attentes) du recruteur. Il est important en particulier de mettre en valeur les 2 ou 3 points clés du CV qui font ressortir soit la qualité de votre expérience (si vous en avez une), soit vos compétences techniques (savoirs et savoir-faire) et comportementales.

 

Dr. K's Exotic Animal ER parrot animals hi bye

 

 

  1. Montrer trop de certitudes

Si les recruteurs sont à la recherche de personnalités, ils fuiront vraisemblablement tout candidat qui souhaite donner le sentiment de connaître tout sur tout, de se valoriser comme expert, et donc d’être peu capable d’entendre et respecter des avis différents. Il ne s’agit pas non plus d’être trop réservé. Il est important d’exprimer ses points de vue en choisissant des arguments et des exemples précis. En somme, il vaut mieux avoir des convictions que des certitudes.

 

retro fight vintage gif mohamed ali

 

  1. Ne pas avoir de questions à poser

N’avoir aucune question à poser lorsqu’un recruteur vous y invite est un très mauvais signal. Il indique un manque patent de curiosité intellectuelle, d’intérêt et d’envie. On devrait a priori avoir envie de poser 200 questions à un recruteur. Quels sont les projets confiés à un jeune diplômé ? Quels parcours de carrière s’offre à une jeune recrue ? Quelle est la culture d’innovation de l’entreprise ? Quels sont ses défis économiques ? Faites en sorte, à travers vos questions, de démontrer votre ouverture d’esprit et votre maturité. Poser des questions en entretien est un passage presque obligé pour permettre à votre interlocuteur de jauger vos qualités et aptitudes.

 

face whatever sarcastic dont care andy richter

 

 

  1. Ne pas connaître l’entreprise

Le minimum syndical quand on est invité à un entretien d’embauche est de se renseigner sur l’entreprise. Quel est son secteur d’activité ? Quels sont les produits et services qu’elle propose ? Quels sont les grands traits de son actualité récente ? Si un interlocuteur vous pose une question sur l’entreprise à laquelle vous ne savez pas répondre, il vaut tout de même mieux assumer son ignorance que de répondre coûte que coûte, au risque de donner l’impression que vous avez peu d’honnêteté intellectuelle.

 

Warner Archive humphrey bogart john huston the treasure of the sierra madre tell the truth

 

  1. Se précipiter dans ses réponses

N’hésitez pas à prendre le temps nécessaire avant de répondre aux questions de votre interlocuteur. Cela démontre un caractère posé, calme et structuré. Cela démontre aussi le souci de s’adapter à son interlocuteur, de répondre spécifiquement à la question qu’il a posé. Se précipiter dans ses réponses, chercher à répondre au ‘tac au tac’ ne peux que donner effectivement une impression de réponse mécanique et vous faire risquer de répondre à côté.

 

80s cartoon cartoons thinking hmm

 

  1. Aborder la rémunération trop tôt

Le sujet des prétentions salariales ne doit pas constituer le point central de la motivation d’un candidat, surtout d’un jeune diplômé. Il est important de démontrer que l’on est d’abord attiré par le défi professionnel, la perspective de se développer, de développer son employabilité. Si l’on aborde trop tôt la question du salaire, on risque de laisser une mauvaise impression au recruteur. Laissez votre interlocuteur amener ce sujet. S’il vous pose  la question (piète!) de vos prétentions salariales, soit vous disposez d’une idée sur un niveau raisonnable (car vous vous serez renseigné au préalable), soit vous pouvez poliment expliquer que vous n’en avez pas la moindre idée et que vous êtes à l’écoute de la proposition salariale qui vous sera faite. Mais quoi qu’il arrive, ne bluffez pas!

 

poker gambling tv season 9 how i met your mother

 

  1. Montrer un trop grand besoin de décrocher cet emploi

Attention à ne pas montrer à votre interlocuteur une motivation excessive. Si vous laissez transparaître que vous avez absolument besoin d’obtenir ce travail, vous risquez d’une part d’embarrasser votre interlocuteur avec un argument ou une position qui relève d’une certaine manière du chantage psychologique, d’autre part de démontrer un intérêt non pas pour le contenu de cet emploi mais pour l’emploi et la rétribution qu’il offre, et donc démontrer qu’au fond, vous n’être pas forcément si motivé que cela par le projet et les perspectives qu’il offre et qu’il constitue avant tout un ‘job alimentaire’. Inutile par exemple, de parler de votre emprunt étudiant, ou de la charge que pourrait éventuellement constituer l’entretien d’un membre de votre famille, exemples qui tendent à démontrer que vous avez impérativement besoin de cet emploi pour gagner de l’argent. Ceci ne relève pas de la sphère d’un entretien de recrutement.

 

more hungry oliver begging beg

 

  1. S’appesantir sur sa vie privée

Last but not least, attention à ne pas ennuyer votre interlocuteur avec des éléments trop personnels de votre vie privée qui risquent de n’avoir que peu d’intérêt dans le contexte d’un entretien de recrutement. S’il est important, lorsqu’on se présente, de préciser votre état civil et votre état marital et parental, nul besoin de raconter vos vacances, ou de l’état de santé de vos proches (voir erreur 9). En revanche, l’entretien peut être l’opportunité pour vous de démontrer à travers vos centres d’intérêt (culturels, sportifs, …) des aspects valorisants de votre personnalité : curiosité, sensibilité, érudition, ouverture d’esprit…

 

quinn unreal be quiet stop talking constance zimmer

 

Commentaires



Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc