Jump to the website

ESSEC, EMLyon, Dauphine… Quand de prestigieuses écoles françaises s’installent dans le royaume




ESSEC, EMLyon, Dauphine… Quand de prestigieuses écoles françaises s’installent dans le royaume

Depuis la rentrée 2015, de plus en plus d’écoles, et pas des moindres, s’installent dans le royaume. Et la tendance ne devrait pas s’essouffler.

En plein cœur du quartier économique de Casablanca, l’EM Lyon, 14ème au dernier classement des Business School européennes du Financial Times propose deux formations. D’une part, le Global BBA, un bachelor en mangement sur quatre ans, accessible directement après le baccalauréat. Le programme permet d’obtenir un double diplôme (de 1 à 2 ans à l’étranger) et d’effectuer 9 à 18 mois de stage avec possibilité d’alternance. D’autre part, pour les managers de projets et les managers d’équipe désireux de parfaire leurs compétences, L’EM Lyon-Casablanca propose également un Programme Général de Management (PGM).

Double diplôme

Toujours à Casablanca et depuis février dernier l’Université Dauphine (qui a le statut de grande école en France) a lancé un Executive Master “principes et pratiques de la finance islamique”. Le Master, dont la première promotion compte une quarantaine d’étudiants, permet à des professionnels de suivre des formations ciblées de 4 jours par mois pendant une année. Pour postuler, il faut être salarié et titulaire d’un diplôme équivalent à un bac +4. La formation coûte 140 000 dhs et est dispensée par les professeurs de l’Université Paris Dauphine.

Côté école d’ingénieurs, la capitale économique compte également un grand nom. L’Ecole Centrale Casablanca qui fait partie du même réseau que Centrale Paris y a ouvert ses portes en septembre 2015. L’école a établi un partenariat avec la Fondation Moulay Youssef et permet à des étudiants d’origine modeste de bénéficier d’une réduction sur les trois premiers semestres de tronc commun. Selon les revenus de la famille, les frais de scolarité peuvent être de 5 000, 25 000 ou 50 000 Dirhams par an. L’école dispose du statut d’École publique reconnue par l’État marocain. Elle délivre un diplôme d’État marocain reconnu comme diplôme national français après homologation.

 

Une grande école les pieds dans l’eau…

La capitale du royaume n’est pas en reste. Après Singapour, l’Ecole supérieure des sciences économiques et sociales de Paris (ESSEC) proposera, dès la rentrée universitaire 2016 un bachelor Global BBA au Maroc. L’ESSEC Afrique Atlantique dispose d’un campus de 3500 m2 situé à proximité de la plage des Nations à quelques kilomètres de Rabat. L’école ambitionne d’accueillir jusqu’à 120 étudiants par niveau chaque année. Pour intégrer l’école, il existe deux voies : Être détenteur d’un baccalauréat français et s’inscrire au concours Sesame qui regroupe une dizaine d’écoles de commerce et de management. Être détenteur d’un baccalauréat marocain et intégrer l’école via un dossier comprenant notamment une certification de langue anglaise (TOEIC,TOEFL, IELTS), de langue française ainsi que les relevés de notes du lycée. Une fois passée l’étape du dossier dont les frais s’élèvent à 1600 dirhams, les candidats sélectionnés doivent passer un entretien. Il faut compter 120 000 dirhams par an pour les frais de scolarité. Le campus de Rabat dispose d’une capacité d’hébergement de 80 chambres (de 1800 à 2500 dirhams par mois).

Commentaires



  1. […] LIRE AUSSI: Quand de prestigieuses écoles françaises s’installent au Maroc […]

Comments are closed.

Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc