Jump to the website

Gestion de stress: ce qu’il faut faire pour être serein pendant vos études superieures




Gestion de stress: ce qu’il faut faire pour être serein pendant vos études superieures

Réussir ses études nécessite une bonne dose de motivation, une certaine rigueur… Mais aussi un moral en béton. Comment reconnaître le stress et y faire face ?

Peut-on vraiment parler de burn-out chez les étudiants ? La réponse est oui : les jeunes en études sont aussi à risque que les adultes dans la vie active. Stress, anxiété, voire déprime et sentiment de ne pas être à la hauteur peuvent nuire à votre réussite, en plus de vous empoisonner le quotidien !

Aux origines du stress

La pression des professeurs, des encadrants, voire des parents peut entraîner un stress permanent lié à la peur de ne pas y arriver. Ce sentiment est particulièrement fort chez les étudiants dont les parents se “sacrifient” pour payer leur formation. Sans parler de l’esprit de compétition qui règne dans certaines écoles et qui peut être assez violent quand on n’y est pas préparé…

Comment reconnaître le stress ?

  • Votre motivation et votre capacité de concentration déclinent ?
  • Votre sommeil est perturbé ?
  • Vous vous sentez déprimé et impuissant ?

Si vous répondez positivement à ces 3 questions, c’est que vous êtes bel et bien stressé voire anxieux.
La différence entre les deux ? Le stress est une réaction physique et psychique à un facteur extérieur (trop de travail, conflit…) alors que l’anxiété est une peur ancrée qui fait qu’on a tendance à amplifier les difficultés, à créer soi-même son stress finalement. Pour faire simple, l’anxiété est permanente, tandis que le stress est lié à des situations.

Les meilleures astuces anti-stress

  • Commencez par manger équilibré, car la malbouffe est un facteur de stress physique important. Au moins 1,5 litre d’eau par jour, beaucoup de fruits et de légumes, et ça ira vite mieux.
  • A raison de 3 fois par semaine, le sport permet de faire le vide et d’évacuer un stress ponctuel. Aménagez donc votre emploi du temps en fonction.
  • Apprenez à gérer votre temps, faites un planning de révisions avec des moments de détente que vous devrez respecter. Votre santé psychologique avant tout !
  • On relativise ! Cela permet de prendre du recul et de dédramatiser pour voir les choses avec plus d’optimisme.
  • La respiration abdominale, ça marche ! On inspire de l’énergie positive par le nez, en gonflant le ventre, et on expire le stress et les tensions par la bouche. Tout est une question de visualisation.
  • Tisane bienfaisante : la verveine a des effets anti-stress reconnus et vous pouvez vous en procurer dans n’importe quelle épicerie ! Pourquoi s’en priver ?
  • On évite les excitants comme le café, le thé et certains sodas qui ne font qu’empirer le stress, et on mise sur des aliments riches en magnésium comme le chocolat noir, les bananes, les amandes, les noix…
  • Des heures de sommeil suffisantes sont essentielles à votre santé mentale, et c’est la probablement la meilleure astuce contre le stress !

Sortir du silence

Faire abstraction du stress ou de l’anxiété pourrait bien compliquer les choses, car vous pouvez toujours nier ces émotions, elles sont bien là, à s’amplifier sournoisement !
Parlez de vos ressentis autour de vous, à vos professeurs, amis ou parents. Il n’y a aucune honte à cela et leur écoute bienveillante ou l’aide d’un professionnel (médecin généraliste ou psychologue) pourra vous permettre de réussir vos études sans stress !

En parler, c’est déjà s’en libérer un peu.

Commentaires



Comments are closed.

Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc