Jump to the website

L’école marocaine restera gratuite, du moins, pour le primaire et le collège




L’école marocaine restera gratuite, du moins, pour le primaire et le collège

L’école publique marocaine est gratuite et elle le restera, du moins pour le primaire et le collège, comme cela est inscrit dans la Vision stratégique 2015-2030. C’est en substance le message adressé par Omar Azziman, président du conseil supérieur de l’éducation, de la formation, et de la recherche scientifique(CSEFRS), à nos confrères de Médias24. Cette déclaration fait suite aux nombreux articles parus dans la presse marocaine, annonçant la fin de la gratuité du système éducatif marocain.

“Le conseil travaille dans le cadre d’une vision qui a été officiellement adoptée et qui est donc opposable à tout le monde. Cette vision instaure la gratuité de l’enseignement obligatoire, c’est-à-dire du préscolaire jusqu’au collège inclus (de 4 à 15 ans). La question reste posée pour le reste du cursus. Mais il n’y a rien de nouveau, rien de plus que ce qui figure dans la Vision stratégique 2015-2030”, a rappelé Azziman, précisant que le Conseil s’est réuni récemment pour évaluer le projet de loi-cadre relatif à la réforme du système éducatif, et s’assurer qu’il respecter bien l’esprit de la Vision stratégique.

“Qu’en est-il du financement du système éducatif? Il fait partie des questions évoquées d’une manière évasive dans le projet de loi-cadre. Dans l’avis, le conseil a simplement rappelé qu’il s’agit d’une question importante, comme cela est précisé dans la Vision adoptée depuis plus d’un an”, poursuit Azziman.

Rappelons, à toutes fins utiles, deux points essentiels de la Vision stratégique:

  • C’est à l’État d’assurer l’éducation de tous les jeunes du pays. C’est un devoir et une obligation. L’enseignement obligatoire, du préscolaire au collège inclus, est gratuit pour tout le monde.
  • L’enseignement post-obligatoire, du lycée jusqu’à la fin du supérieur, est nécessairement gratuit pour toutes les familles qui n’en ont pas les moyens. Personne ne peut être empêché de poursuivre ses études en raison de l’insuffisance de moyens matériels de sa famille.

Pendant ce temps-là, sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont témoigné leur refus de voir un jour le système éducatif marocain devenir payant. Une page Facebook a même été créée dans ce sens.

 

Commentaires



Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc