Jump to the website

Les mesures phares de Hassad pour la rentrée…




Les mesures phares de Hassad pour la rentrée…

Le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Hassad a appelé à rendre la prochaine rentrée scolaire “exceptionnelle”, à travers les décisions prises en vue de la réussite de l’année scolaire 2017-2018.

Nouvelle date de rentrée

Les cours doivent commencer d’une manière effective le 7 septembre prochain dans des conditions convenables à même de changer l’image du système éducatif chez l’opinion publique nationale et chez les différents acteurs, ainsi que de sensibiliser les citoyens aux mutations positives que connait l’école marocaine, a affirmé M. Hassad lors d’une réunion, tenue récemment en visioconférence, avec les directeurs des Académies et les directeurs provinciaux autour du suivi des mesures entreprises pour réussir cette rentrée.

Réhabilitation des établissements 

Il a attiré l’attention aussi sur la nécessité de finaliser tous les préparatifs avant la fin de mois de juillet courant, de manière à ce que ces différentes mesures soient mises en place avant le mois de septembre, notamment la réhabilitation des établissements scolaires pour qu’ils soient dans un état convenable et attrayant.

Mutation des profs
Concernant le mouvement national de mutation, et en vue de garantir la stabilité psychologique et sociale du corps enseignant, M. Hassad a recommandé de traiter les quelques cas dont les demandes n’ont pas été satisfaites, qui sont au nombre 2293, sur un total de 23.143, appelant les académies et les directions provinciales à les traiter au cas par cas, en envisageant les solutions possibles, avant le mouvement de mutation local.

Réduire le nombre d’élèves par classe
S’agissant des efforts consentis par l’Etat en vue de recruter 24.000 enseignants contractuels afin de combler le manque en matière des ressources humaines, le ministre a fait savoir que cette démarche résoudra en premier lieu le problème de l’encombrement des classes dans tous les cycles de l’enseignement, soulignant l’impératif de la mise en œuvre des critères fixés et adoptés dans les notes réglementaires adressées aux Académies.

La français dès la première année primaire
Des améliorations pédagogiques seront introduites lors de la rentrée scolaire prochaine, notamment en matière de l’enseignement de la langue arabe par la “méthode transversale” qui a donné des résultats satisfaisants, ainsi que l’enseignement de la langue française à partir de la première année du primaire par la méthode de l’enseignement oral, a fait remarquer M. Hassad. De même, l’enseignement de la langue française pour les 5è et 6è années du primaire, ainsi que dans le cycle collégial connaîtra un changement et adoptera une approche “opérationnelle”.

En finir avec le redoublement
Il a appelé les différents acteurs pédagogiques à accorder plus d’intérêt aux élèves ayant des difficultés d’apprentissage, notamment au niveau de la première année du primaire, de manière à ce que aucun élève ne sera contraint de redoubler l’année.

Plus de bac international
Etant donné l’intérêt grandissant pour les sections internationales du baccalauréat marocain, le ministre a appelé les directeurs des Académies à élargir l’offre dans ce domaine, affirmant que le ministère pour sa part procédera progressivement, lors de la prochaine rentrée scolaire, à préparer les élèves pour accéder à ces sections dès le secondaire qualifiant sans avoir des difficultés linguistiques.

Commentaires



Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc