Jump to the website

Polémique- Un étudiant marocain développe une application qui génère automatiquement des rapports de stage




Polémique- Un étudiant marocain développe une application qui génère automatiquement des rapports de stage
Voilà une nouvelle qui risque de réjouir les étudiants autant qu’elle fâchera leurs professeurs.

Après plusieurs mois de recherche, un étudiant marocain a créé une application qui permet de produire des rapports de stage en ligne en un temps record. Ramzi Ghachach, élève ingénieur, à l’origine de cette invention est en effet parvenu à développer un algorithme complexe qui génère mémoires et autres thèses en quelques minutes. “Une fois sur la plateforme, il suffit pour l’utilisateur de renseigner la thématique du rapport de stage, la problématique du sujet, le nombre de pages, la langue, de choisir dans un menu déroulant les différentes expériences vécues pendant le stage ainsi que les difficultés rencontrées, et l’application produit automatiquement le texte”, confie l’initiateur du projet, qui tient néanmoins a préciser que son outil est actuellement en version bêta, et nécessite encore quelques ajustements.

Comment lui est venue l’idée? “C’est tout simple, la requête ‘modèle de rapport de stage’ cartonne sur Google, j’ai donc compris qu’il y avait une demande pour le produit. J’ai sondé mes camarades de promo qui m’ont conforté dans mon intuition, et c’est là que je me suis lancé”, confie le jeune geek, qui pour l’heure cherche encore un business model viable pour sa start-up.

Le filon des filous 

Restent quelques questions d’importance : qu’en est-il du volet légal et qu’en pense le corps professoral? Car avant même d’être sur le marché, cette application qui commence déjà à faire parler d’elle sur les réseaux sociaux, suscitant l’indignation des membres de l’association des tuteurs de stages de la faculté de Deroua, qui estiment que l’utilisation d’un tel outil s’apparente à du plagiat. “Nous sommes prêts à recourir à toutes actions légales pour empêcher que cette application continue d’exister”, s’insurge Jamel Ait lkoualeb.

Ramzi Ghachach, lui, a une réponse toute trouvée: “L’utilisateur devra toujours relire le texte pour apporter certaines modifications et rajouter des citations propres à son sujet, afin de le personnaliser. Notre outil a d’abord pour vocation d’offrir une structure pour le rapport de stage, et ne doit pas se substituer au travail de l’étudiant. Sinon, cela serait totalement amoral”.

A l’heure où ces lignes sont écrites, le porteur de projet n’a pas encore souhaité communiquer sur son produit. Néanmoins, Campus Mag a eu accès à l’application et a pu la tester. Le résultat est bluffant : 41 minutes chrono pour réaliser un rapport de stage plus vrai que nature. 

Commentaires



Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc