Jump to the website

Maroc : quelles études après un bac littéraire ?




Maroc : quelles études après un bac littéraire ?

Vous allez passer un bac littéraire et votre choix d’études supérieures est encore flou ? Sachez que de nombreuses possibilités s’offrent à vous, et pas que dans le domaine littéraire !

 

Un bac, mille possibilités

Le choix d’un bac littéraire signifie (a priori) que vous avez une attirance pour la littérature et les langues. Beaucoup d’entre vous opteront donc pour des études en lien avec ce domaine : études de lettres, langues, littérature étrangère, sciences du langage, traduction…

Mais le bac littéraire est aussi un bac général et multidisciplinaire, qui offre des possibilités de cursus toujours plus diverses.

Certains bacheliers iront vers les sciences humaines et sociales : philosophie, histoire, histoire de l’art, psychologie, sociologie, archéologie, géographie…

Les plus créatifs se tourneront vers les arts : arts vivants (théâtre, danse, musique, etc.), arts plastiques, études de mode, de design, d’architecture…

La communication, le marketing et la publicité sont aussi des domaines où les littéraires sont très appréciés.

Notez également que le droit ou les sciences politiques sont des voies où les littéraires peuvent exceller. Les dissertations sont nombreuses dans ces filières et un bon niveau à l’écrit est un atout important.

Et pourquoi pas une école de commerce ? Si, si, vous avez bien lu, un bac L n’est pas un obstacle et chaque année, des profils littéraires atterrissent en prépa économique en vue d’intégrer une école de commerce. Tout dépendra de votre motivation !

Le paramédical est aussi une voie qui attire de plus en plus de bacheliers littéraires qui veulent devenir orthophoniste, kinésithérapeute, infirmier…

Conclusion : ne jamais se fier aux idées reçues. Si un domaine vous passionne, vous saurez certainement vous donner les moyens de réussir.

Aucun parcours n’est figé

Si vous n’êtes pas encore sûr de votre choix, pas de panique ! Vous pourrez toujours bifurquer ou enrichir votre cursus d’une compétence complémentaire, ajouter une formation professionnalisante, passer des concours après une licence pour intégrer une école spécialisée…

Par exemple, les licences ou master professionnels sont des compléments intéressants au bout de quelques années d’études. Exemple : un master pro en médiation culturelle après une licence d’histoire de l’art vous ouvrira plus sûrement les portes des musées, centres culturels, galeries d’art, etc. Idem après une licence de Lettres : une formation complémentaire dans l’édition n’est qu’une option de professionnalisation parmi tant d’autres ! Cela vous laisse le temps d’affiner votre choix.

Bac +2, +3, +5 ou +8 ?

La majorité des élèves décrochant un bac littéraire s’orientent vers l’université et vont jusqu’à la licence (bac+3), le master (bac+5) ou le doctorat (bac+8). Ce dernier permet d’enseigner à l’université ou de s’engager dans la recherche.

Pour ceux qui souhaitent intégrer rapidement le monde du travail, les BTS (Brevet de technicien supérieur) ou DUT (Diplôme universitaire technologique) sont des formations plus courtes (2 ans) qui mêlent théorie et pratique pour une professionnalisation rapide. Ils forment à de nombreux métiers, à vous de voir la formation qui vous intéresserait !

Les plus motivés se lanceront dans une classe prépa littéraire, artistique ou économique. Les classes prépa scientifiques ne sont généralement pas accessibles aux bacheliers littéraires car elles nécessitent de solides bases en mathématiques.

Et si vous avez une idée précise du métier de vos rêves, les écoles spécialisées peuvent être une bonne option dès la première année. Journalisme, audiovisuel, communication, publicité, art, mode, design, architecture, santé, social, interprétariat, sciences politiques… sur concours ou sur dossier, à voir selon les établissements. Notez que votre motivation sera un facteur déterminant pour intégrer une école spécialisée.

Quelques exemples d’écoles spécialisées au Maroc, dans divers domaines :

• ISIC (Institut supérieur de l’information et de la communication -Rabat)
• EMATIC (Ecole des métiers de l’audiovisuel et techniques d’information et communication – Fès)
• ESAV (Ecole supérieure des arts visuels – Marrakech)
• EGE (Ecole de gouvernance et d’économie – Rabat)
• ESMTI (Ecole de traduction et d’interprétariat – Casablanca)
• IHEPS (Institut des hautes études paramédicales du sud – Marrakech)
• COM SUP (Ecole supérieure de communication et de publicité – Casablanca)

Commentaires