Que faire après une école d’art ?




Que faire après une école d’art ?

Une école d’art, quelle que soit la discipline, est un excellent choix d’études pour les créatifs ou passionnés de culture. À la clé, des métiers variés et enrichissants.

Contrairement aux idées reçues, après une école d’art ou une licence/un master en arts plastiques, le panel des métiers possibles est très large. Car ce type de cursus offre un enseignement à la fois théorique, technique et artistique de plus en plus recherché, autant pour les lieux de culture qui se multiplient dans le pays (musées, galeries, librairies, bibliothèques, centres d’art, etc.) que par les organisateurs d’événements culturels (associations culturelles, fondations, festivals, etc.) ou plus largement les entreprises qui comprennent l’importance d’avoir des créatifs dans leur équipe.

Une école d’art pour les métiers créatifs

Designer, réalisateur, photographe professionnel, styliste, graphiste, architecte d’intérieur, scénographe… Vous avez un talent particulier ? Votre vocation se cache sans doute dans l’un des nombreux métiers créatifs existant ou à venir (la plupart sont en constante évolution).

Vous avez un don ? Les concours et prix dédiés aux artistes, dans différentes disciplines, foisonnent sur Internet. Ils vous permettront de gagner en visibilité et, qui sait, en reconnaissance !

Une école d’art pour les métiers de la culture

Certains préfèreront travailler à soutenir l’art et les artistes, directement après leurs études en école d’art ou en complétant leur formation par une licence ou un master de médiation/gestion culturelle. Exemples :

  • Licence professionnelle en Médiation Culturelle – Faculté des Lettres et de Sciences Humaines de Mohammedia
  • Master Communication et médiation culturelle – IUR
  • Licence de Médiation culturelle et Master d’Ingénierie culturelle et artistique – Faculté de Ben M’sick, Casablanca
  • Licence professionnelle Métiers du livre – Faculté des Lettres et Sciences humaines de Casablanca
  • Master en Muséologie et médiation culturelle – Faculté des Lettres et Sciences humaines de Rabat

Ces formations, accessibles sur dossier, vous donneront les clés pour travailler dans le domaine culturel de votre choix. Les métiers ? Chef de projet culturel, médiateur culturel en galerie, musée ou centre d’art, libraire, éditeur… Et plus globalement, tous les métiers qui soutiennent les artistes et valorisent leurs oeuvres.

Et pourquoi pas l’autoentrepreneuriat ?

Un savoir-faire particulier peut justifier la création d’une autoentreprise, comme c’est le cas pour les graphistes. Une grande partie des anciens étudiants d’écoles d’art travaillent ainsi en free-lance pour divers clients. Cette indépendance peut être difficile au début, mais si vous n’avez pas peur d’aller démarcher de nouveaux clients et que vous êtes assez organisé pour travailler de chez vous… lancez-vous !

Créer son job de rêve après une école d’art

Les plus ambitieux (et très motivés) tentent l’entrepreneuriat. Une agence, une entreprise culturelle, ils font le pari de lancer leur boîte après quelques années d’expérience, en ouvrant un lieu dédié à l’art ou en misant sur les nouvelles technologies pour promouvoir la culture.

Vous pourriez bien passer par toutes ces étapes, et c’est tant mieux ! Car contrairement aux idées reçues, un parcours non-linéaire est un enrichissement personnel qui vous ouvre toujours plus de portes dans ce domaine. L’art et la culture ont cette particularité de ne pas voir la multiplication d’expériences professionnelles comme une mauvaise chose, mais plutôt de valoriser les profils multipotentiels.

Quoiqu’il arrive, développez votre réseau !

L’intégration professionnelle après une école d’art va dépendre de vos centres d’intérêts et spécialités, mais aussi de rencontres, d’où l’importance de fréquenter un maximum les musées, galeries, centres d’arts, d’assister aux événements liés à votre domaine de prédilection (concerts, festivals, conférences, etc.). Vous y rencontrerez des professeurs, des spécialistes, des camarades, des passionnés, et autant de potentiels collègues et ou employeurs ! Cela va aussi permettre d’affiner votre vision globale du domaine.

Les stages sont également très importants pour tisser son réseau et se faire un CV ou book consistant. Plus vous aurez multiplié les expériences professionnelles pendant vos études ou juste après, plus vous aurez de chances d’atteindre le job de vos rêves.

Commentaires