Jump to the website

Un étudiant canadien d’origine marocaine interdit d’entrée aux Etats-Unis




Un étudiant canadien d’origine marocaine interdit d’entrée aux Etats-Unis

5 heures. C’est le temps qu’aura passé Yassine Aber, canadien d’origine marocaine, à la frontière américaine, avant d’être refoulé ce jeudi 9 février.

Ce sportif de haut niveau âgé de 19 ans, étudiant en kinésiologie de l’Université de Sherbrooke, figurait parmi une délégation d’une trentaine d’athlètes. Mais il est le seul de ses camarades à s’être vu refuser l’entrée aux Etats-Unis.

LIRE AUSSI – #Témoignage Le jeune étudiant marocain suspecté par la police canadienne d’être l’auteur de l’attentat contre la mosquée est en fait un #héros

“Les autorités ont informé le Québécois, dont les parents sont d’origine marocaine, qu’il n’avait pas les papiers requis. Ils m’ont interrogé à deux reprises dans leur bureau. J’ai répondu à des questions et j’ai rempli des papiers à deux reprises», a expliqué le jeune homme au journal canadien TVA Nouvelles.

Durant le premier interrogatoire qu’il a subi, les agents de la douane lui ont confisqué son téléphone portable dont ils ont analysé le contenu.

Durant un second interrogatoire, la police aux frontières l’a questionné sur ses liens avec un certain Samir Halilovic, “un Sherbrookois soupçonné d’être parti rejoindre les rangs du groupe armé État islamique. Les deux hommes apparaissent sur la même photo Facebook, prise lors d’un mariage il y a quelques années”, explique Ici.radio-canada.

“Il s’agit, selon Yassine, d’une ‘connaissance assez éloignée’, qu’il a rencontrée à la mosquée. “Je ne sais pas si c’est cette raison-là ou une autre, mais ça fait partie des questions qu’ils m’ont posées”.

“Ils m’ont remis un papier officiel. Selon l’Immigration and Nationality Act, je n’ai pas de papiers en bonne et due forme ou de visa d’immigration valide. Ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient pas m’en dire plus.”

Les parents de Yassine, installés au Canada depuis 25 ans, ont fait part de leur incompréhension face à cette décision. “C’est choquant, c’est triste, parce qu’on n’a pas d’explication», regrette son père.

Une partie de la classe politique a témoigné son indignation, à l’image du député Néo-démocrate, Alexandre Boulerice: “Il y a quelque chose d’assez dégoûtant là-dedans. Les Américains refoulent des citoyens canadiens à la frontière sous prétexte de leur religion ou de leurs origines”.

Commentaires



Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc