Jump to the website

Un réfugié syrien obtient le bac avec la mention très bien




Un réfugié syrien obtient le bac avec la mention très bien

Il fuit la guerre en Syrie…et décroche une mention très bien au bac en France, il s’inscrit au Lycée…et finit par décrocher le bac avec une mention très bien dans un lycée de l’académie de Toulouse.

Chercher la paix …

Après avoir demandé le visa trois fois auprès de l’ambassade de France, Alexandre essuie trois refus. La famille d’Alexandre et lui-même décident de se rendre clandestinement en la France. Il paie un passeur 15.000 euros pour tenter de rejoindre son frère à Toulouse sur le toit d’un camion et passe 45 heures dans le noir sans manger ni boire.

Alexandre raconte: « Tout le monde sait qu’il y a une guerre là-bas, et je viens d’une famille qui cherche la paix, cette guerre n’est pas la nôtre. Tout ce qu’on veut, c’est faire des études et travailler. Donc quand des attentats ont commencé quand j’étais à Homs, mes parents et moi avons décidé mon départ. Je suis parti avec l’accord de mes parents sur ce camion. Cela a été dangereux pendant les 45 heures de voyage, mais si j’étais resté en Syrie, ça aurait été pire.».

Une détermination qui force l’admiration

Arrivé en France, le 1er avril 2015, ne parlant pas un mot en français, il apprend à parler et écrire dans la langue de Molière tout seul sans avoir recours aux cours de langue : « Je n’ai pas pris de cours de français, je me suis inscrit directement en première, 4 mois après mon arrivée. J’ai galéré, ça a été très dur au début, une année très difficile. Mais j’ai eu la chance d’être dans une classe qui m’a beaucoup aidé. »

Il se rappelle : « Je rentrais chez moi vers 18 heures, je prenais les cours des autres élèves, je les recopiais jusqu’à 22 heures avant de le traduire jusqu’à minuit 

« Je commençais seulement mes devoirs à minuit. Tous les soirs c’était le même rythme. Et certaines journées, je n’arrivais pas à tenir, j’étais fatigué 

Tous ces efforts ont été récompensés: 17 en sciences de la vie et de la terre, 18 en mathématiques et 19 en physiques-chimie

Rêver plus grand..

Son rêve est désormais de devenir Neurochirurgie. Alexandre s’est inscrit à la première année commune aux études de santé à Limoges. Reste à réussir cette année ultrasélective pour réaliser son rêve.

Commentaires



Universités et écoles supérieures au Maroc, classes prépas, BTS, etc